Monte Zoncolan, un enfer pour atteindre le paradis

Le Monte Zoncolan est un col récent dans l’histoire du Giro, mais il a su devenir culte grâce à sa difficulté. Présentation.

Samedi, vers 16h30, un des grands rendez-vous du Giro 2018 se tiendra à 40 kilomètres de la frontière italo-autrichienne. 168 cyclistes et plus de 100 000 spectateurs sont attendus sur les routes du Monte Zoncolan. Il ne s’agit pas du point culminant de la course cette année, mais de l’ascension la plus dure d’Europe selon le peloton professionnel.

 

Des passages à 22%, une route de cinq mètres de large, trois tunnels, des spectateurs en nombre, l’organisation du Giro a qualifié ce passage d’enfer des cyclistes lors de son dernier passage, en 2014. Les voitures d’équipes ne pouvant aller jusqu’au bout, les coureurs seront livrés à eux même. Le mental, les jambes et le matériel devront être au rendez-vous, pour s’extirper de ce purgatoire et atteindre le paradis.

 

Après 176 kilomètres parcourus depuis San Vito al Tagliamento, les cyclistes vont devoir affronter 9,5 kilomètres avec une pente moyenne de 12,1 % entre Ovaro et l’arrivée en haut de ce sommet des Préalpes carniques. L’organisation a choisi le flanc le plus dur pour cette 14e étape, ce qui promet un important écrémage à une semaine de l’arrivée finale à Rome.

 

Les attaques s’annoncent nombreuses, et sans surprise, c’est un grimpeur qui devrait décrocher ce succès de prestige et succéder à l’Australien Michael Rogers sacré il y a quatre entre les flancs enneigés de Monte Zoncolan. Avant l’ex-coureur de Tinkoff-Saxo, seuls trois autres cycliste peuvent se targuer d’avoir triomphé de ce col devenu mythique en seulement cinq passages du Giro. Gilberto Simoni (par un autre flanc en 2003, puis en 2007), Ivan Basso (2010) et Igor Anton (2011) sont les pionniers de cette arrivée à 1730m d’altitude. Qui seront les héritiers ? Réponse en début de soirée.

Nicolas Kohlhuber (@KohlhuberN)

Tous les reportages d’UnderSport

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *