Quand Ivan Perisic était international croate de beach-volley

Ivan Perisic beach-volley croatie

Ce samedi soir, la Croatie débute sa Coupe du Monde de football contre le Nigeria à Kaliningrad. Mais comme sur UnderSport, on ne parle pas de foot, on a décidé de se pencher sur l’attaquant Ivan Perisic qui a été international de beach-volley le temps d’un tournoi.

En Russie, Ivan Perisic va participer à sa deuxième Coupe du Monde de football. Mais le Croate a également fait une apparition sur le circuit international d’un autre sport : le beach-volley. Il y a moins d’un an, le footballeur a participé au Porec Major, un tournoi comptant pour le World Tour. Il a été invité avec son compatriote Niksa Dell’Orco a participé à ce tournoi de haut-niveau organisé dans sa Croatie natale. Un moyen pour le footballeur de franchir un cap inespéré. « Cela a été mon rêve. Je joue au beach-volley depuis que j’ai dix ans. Je suis très passionné par ce jeu et chaque été, je joue avec mes amis à Split. Je remercie tout ceux qui m’ont donné l’opportunité de jouer avec les meilleurs joueurs du Monde. » a expliqué le joueur de 29 ans dans des propos rapportés par le Daily Mail.

Quand le beach-volley est le rêve d’un footballeur

Mais la paire n’est pas allée très loin dans cette compétition. Il faut dire que le tirage au sort avait offert à la paire Perisic/Dell’Orco un gros client d’entrée. Alvaro Filho et Saymon Barbosa restaient sur une participation aux Jeux olympiques et une victoire au Major de Fort Lauderdale avant de jouer le tournoi croate. La rencontre a été expédiée en 29 minutes avec une victoire en deux sets des Brésiliens (21-10 / 21-10). Les Croates n’ont pas été plus chanceux lors des deux autres matches de poules. Les paires américaines Brunner/Patterson et Gibb/Crabb l’ont aussi emporté en deux sets secs face aux locaux de l’étape. Mais le résultat est bien anecdotique face à un rêve qui devient réalité. Surtout l’entrée d’Ivan Perisic dans le monde professionnel du beach-volley était dénuée d’intérêt financier. Il avait promis de rendre à la fédération l’argent qu’il gagnerait pour permettre de rendre le beach-volley plus accessible aux jeunes. Un moyen d’aider les générations futures à réaliser ses rêves. Mais avant de pouvoir aider les jeunes volleyeurs, c’est toute une nation qu’il peut faire rêver en remportant le Mondial russe.

Nicolas Kohlhuber (@KohlhuberN)

Toutes les rétros d’UnderSport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *