Golf : Interview de Valentine Derrey, joueuse professionnelle

valentine derrey golf

Alors que le golf est au coeur de l’actualité sportive en France avec la Ryder Cup, UnderSport s’est entretenu avec Valentine Derrey, une golfeuse professionnelle française.

Le golf fait l’actualité en ce moment avec la Ryder Cup. À quel point est-ce important pour la France d’organiser cette compétition ?

C’est un évènement vraiment à part. Ce n’est pas trop connu en France, mais à l’échelle mondiale c’est très réputé. C’est dans le top 5 des compétitions sportives en terme de médiatisation, ce n’est pas rien. Je pense qu’accueillir une telle compétition à vocation à développer la pratique du golf en France.

Comment le golf peut-il progresser en France et s’imposer comme un sport majeur à l’image des autres pays ?

C’est très compliqué. Dans les îles britanniques, c’est un sport clé et aux Etats-Unis, le nombre de pratiquants est beaucoup plus important. Mais cela va dans le bon sens. Le golf est de nouveau olympique, même si on en a pas beaucoup parlé, et il y a maintenant la Ryder Cup. Cela va permettre aux Français de s’y intéresser.

On parle beaucoup du golf masculin et de ses stars, mais peu du golf féminin. Pouvez-vous nous présenter le circuit ?

Le circuit féminin est organisé de la même manière que le circuit masculin. Il y a le LPGA Tour aux Etats-Unis, le Ladies European Tour en Europe, … Le circuit européen est actuellement en déclin avec moins de tournois que par le passé. On espère des progrès pour qu’il redevienne un circuit incontournable.

À quoi ressemble une saison pour une golfeuse professionnelle comme vous ?

La saison de golf est très longue. Les tournois s’étalent de janvier à décembre. Jusqu’en octobre, il y a un tournoi par mois, puis il y en a deux. Comme sur le LET, il n’y a que 10 tournois, c’est très espacé. On a alors le temps de s’entraîner et je travaille avec des horaires de bureau. De 9h à 18h30, je m’entraîne pour progresser dans tous les compartiments du jeu ainsi que le mental et le physique. Les compétitions sont partout dans le Monde en Australie, en Afrique, en Europe, en Asie, … Des fois, on complète le calendrier en participant à des tournois de deuxième division sur le LET Access ou le Pro Am.

Quels sont vos objectifs à venir ?

Regagner un tournoi. Je vais tout faire pour renouer avec la victoire. Puis au niveau du golf féminin, j’espère que le Tour va pouvoir être de retour au top.

Nicolas Kohlhuber (@KohlhuberN)

Toutes les interviews d’UnderSport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *