Il y a 150 ans démarrait la première course cycliste d’endurance de l’histoire, le Paris-Rouen

Ce 7 novembre reste un jour historique pour le cyclisme, où le Paris-Rouen, première course d’endurance à vélo, faisait son apparition.

123 kilomètres, 120 coureurs, une ligne d’arrivée. À cette époque, il fallait vraiment avoir une passion ou plutôt une inconscience pour rallier les deux villes françaises à coup de pédales. Car il y a 150 ans, les beaux vélos d’aujourd’hui, léger, aérodynamique, avec plusieurs plateaux… Ce n’était qu’un doux rêve en 1869.

Exemple d’un “vélocipède” de l’époque

Allure maximale : 11 km/h

Pas stable, des roues en bois, pas de pneus, les pédales directement construites sur la roue avant… Le vélo de l’époque ne donnait pas vraiment envie de partir sur les chemins avec Fernand, Firmin, Francis, Sébastien… Et puis Paulette. Pourtant, le journal “Le Vélicopède Illustré” décidait d’organiser le Paris-Rouen, pour « démontrer que le bicycle autorise à parcourir des distances considérables avec une fatigue incomparablement moins grande que celle résultant de la marche. »

Un test grandeur nature donc, où 120 participants, dont 4 femmes, ont voulu se tester sur une course qui s’annonçait… Très longue. Le départ était donc donné depuis la place de l’Étoile, à Paris, avec un seul objectif : au moins terminer la course en moins de 24 heures. Oui oui.

Car selon les articles de l’époque, la pluie s’est abattue sur les coureurs. On vous laisse imaginer pédaler avec des roues en bois, sur une chaussée glissante de l’époque…

Au final, 34 “vélocipèdistes” auront franchi la ligne d’arrivée dans les temps, avec en première position James Moore, 20 ans, parti à 7h30 de Paris et arrivé à 18h10 à l’Église Saint-Paul de Rouen. Soit 10h40 de course, pour une moyenne de… 11,53 km/h ! À noter aussi l’arrivée d’une femme dans les temps, “Miss America”, qui terminera 29ème.

James Moore remportera 1000 francs pour ce Paris-Rouen, soit à l’époque l’équivalent d’un an de salaire pour un ouvrier et restera dans l’histoire comme le premier vainqueur d’une course d’endurance à vélo.

Matthieu Guillot (@Guillot_matt)

Retrouvez toutes les interview d’UnderSport ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *