Patrick McCaw, l’homme qui transforme les saisons NBA en titre

Patrick McCaw Toronto Raptors

Joueur présent sur le banc des Toronto Raptors pendant l’intégralité du match 6 des finales NBA, Patrick McCaw a désormais le titre de champion NBA 2019 à son palmarès. Son troisième en autant de saisons passées dans la ligue nord-américaine de basket.

Golden State a longtemps cru au threepeat, l’enchaînement de trois titres NBA consécutifs. S’ils ont finalement échoué, Patrick McCaw l’a réussi. Celui qui a gagné le titre en 2017 et 2018 avec Golden State a rejoint les Toronto Raptors en cours de saison pour une issue identique. Lors de ses trois premières saisons NBA, l’arrière a donc glané trois bagues malgré un rôle mineur depuis son arrivée dans le championnat nord-américain de basket.

Avec trois sacres NBA consécutifs, le joueur de 23 ans se fait une place aux côtés de légendes du basket comme Kobe Bryant, Michael Jordan ou Shaquille O’Neal. Ce scénario était pourtant difficilement imaginable quand il a été drafté avec le 38eme choix par les Milwaukee Bucks en 2016…

A Toronto ou à Oakland, Patrick McCaw passe ses étés avec le trophée Larry O’Brien.

Patrick McCaw : d’un deuxième tour de draft au triplé NBA

Patrick McCaw a déjà vagabondé depuis son arrivée en NBA. L’ancien étudiant de l’Université du Nevada à Las Vegas a pu compter sur son shoot et des statistiques honorables (12,2 points, 4,2 rebonds, 3,3 passes et 2 interceptions par match) lors de ses deux saisons NCAA pour être drafté en 2016. Mais au deuxième tour. Bien loin derrière Ben Simmons, Jamal Murray ou Pascal Siakam. Et juste devant David Michineau, le meneur de Levallois.

Si Milwaukee a décidé de le sélectionner, les dirigeants des Bucks l’ont immédiatement envoyé à Golden State contre de l’argent. Un choix payant. Même s’il a passé sa première saison entre la ligue de développement de la NBA et la Grande Ligue, le joueur de 2,01m a eu des occasions pour s’illustrer au plus haut-niveau.

Le natif du Missouri a réalisé huit sorties à 10 points ou plus lors de sa saison rookie, dont deux d’entre elles en play-offs. Il a foulé le parquet lors des cinq matchs des finales contre Cleveland et a terminé sa saison avec un titre et 4,1 points de moyenne par match.

Le premier de ses deux sacres avec Golden State. En 2018, il a récidivé au terme d’une saison du même niveau. Mais sur l’ensemble des Finales NBA, il n’a cette fois marqué que deux lancers francs. Discret dans la rotation du grandissime favori de la NBA, McCaw a surtout fait parler de lui avec une spectaculaire blessure à une vertèbre à la fin de la saison régulière.

Une enquête sur son transfert à Toronto

Après ses deux premières saisons en NBA, Pat est arrivé à la fin de son contrat rookie. Il a alors l’occasion de tester le marché. Une chose qui ne sera faite qu’en décembre 2018 au moment de rejoindre Cleveland pour un salaire de 3 millions par saison après six mois sans jouer. Trois jours après avoir signé dans l’Ohio, le joueur de 23 ans est libéré de son contrat et s’est engagé avec les Toronto Raptors. Une manoeuvre jugée suspecte par la NBA qui décide d’ouvrir une enquête.

Aucune sanction n’a finalement été prononcée à l’égard de la franchise canadienne ou du joueur. Aucun élément n’a pu prouver qu’il y avait eu une entente sur ce scénario avant sa mise en application. Le joueur dont l’impact défensif est reconnu a donc rejoint les Raptors en janvier 2019. Son rôle est resté minime dans l’Ontario, ses statistiques n’ont pas augmenté mais Patrick McCaw est à nouveau champion NBA à l’issue d’une saison où il tournait à moins de 3 points en à peine plus de 13 minutes par match.

En play-offs, son rôle a été encore moins important avec notamment une finale de conférence Est où il n’a fait aucune apparition contre Milwaukee, la franchise qui avait fait le choix de le drafter. Lors de la finale, il s’est contenté d’un trois points et d’un titre, sans fouler le parquet de l’Oracle Arena pendant le match 6. Mais qu’importe, à l’issue de la rencontre, le coéquipier de Jeremy Lin a livré son soulagement au micro de NBC après un automne délicat. « Cette saison ressemble à des montagnes russes. Mais être là, en finale, contre mes amis, mes anciens coéquipiers, c’est juste incroyable » avant d’ajouter : « C‘est un super bonus que de gagner le titre en battant Golden State en finale. C’est un incroyable moment après cette saison. Désormais, je suis prêt pour un nouveau départ. Je me sens mieux physiquement et mentalement pour revenir au top. »

De quoi lui permettre d’enchaîner avec un quatrième titre NBA dans un rôle cette fois plus important ?

Nicolas Kohlhuber (@KohlhuberN)

Tous les articles d’UnderSport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *